Bordeaux - groupe de travail n°06 - 15/02

De mavoix
Aller à : navigation, rechercher

Compte-rendu du groupe de travail #MAVOIX 33 à la Jeune Garde à Bordeaux, le 15 février 2017

Personnes présentes : David, Michaël (prise des tours de parole), Hanitra, Michel (maître du temps), Johanna, Thierry, Ezra, Jean (scribe).

Débriefing du forum précédent :[modifier | modifier le wikicode]

Les retours sont globalement très positifs, avec un consensus sur la qualité de l’ambiance, et sur le fait que se garder le droit de ne pas suivre l’ordre du jour est une bonne chose.

Également, nous avons noté que la participation des nouveaux, nos échanges avec eux ou entre nous lors des forums nous permettait de rafraîchir notre propre vision des choses et de découvrir plus en profondeur ce qu’est #MAVOIX chez des personnes qu’on croit connaître, et pour Thierry d’éclaircir un peu plus ce que c’est que #MAVOIX dans le détail et ce qu’il peut y apporter.

Michaël a proposé que le tour de présentation se fasse après la vidéo/le module de présentation de #MAVOIX pour que les nouveaux arrivants sachent un minimum ce qu’est #MAVOIX avant que nous ne donnions nos petits avis/retours sur l’expérience #MAVOIX pendant la présentation des anciens.

Proposition acceptée par consensus.

Proposition d’Ezra : demander aux nouveaux de poser une ou plusieurs questions sur #MAVOIX à la fin de leur présentation, sans y répondre, pour tâter le terrain.

A tester.

Il y a eu un petit débat sur l’utilité réelle de la vidéo qu’on a même coupée au milieu, et qui nécessite toujours d’avoir ordi + rétroproj + enceintes + surface de projection. Ezra a fait valoir que le rétroprojecteur donnait un cadre rassurant et pro.

Il y a eu des demandes d’intégration des facilitations graphiques de Thierry dans la présentation de #MAVOIX, projetée, voire imprimée ou reproduite sur un support. A voir.

Financement de #MAVOIX 33[modifier | modifier le wikicode]

Johanna a rapporté la confection d’une petite urne pour la collecte des dons sur les actions publiques, Ezra pense que c’est inefficace car ce ne sont que des petits dons, qu’il ne se sent pas de demander de l’argent aux gens et qu’il vaudrait mieux proposer aux gens de s’investir dans une action (typiquement, le soutien d’une personne peut être l’impression de flyers), ce qui a pour bénéfice supplémentaire d’intégrer la personne dans la construction et l’action.

Michel et Jean ont proposé de garder toutes les options à proposer aux gens qui veulent nous soutenir, typiquement : »Vous pouvez voter pour #MAVOIX, faire un don, participer à une action, prendre en charge une impression, etc. ».

Pour une circonscription, le budget minimum pour pouvoir participer aux législatives correspond à une soixantaine de dons de 37€, ce qui est une somme à rassembler, d’où la nécessité de se pencher sérieusement sur la levée de fonds, qui sera en plus très courte (pas avant le débUt de la campagne officielle, soit le 6 mai).

Petite annonce[modifier | modifier le wikicode]

Revue de plusieurs petites annonces pour trouver des volontaires pour le tirage au sort des porte-voix, puis débat sur les problèmes liés à une communication trop ludique (pas assez sérieuse) ou au contraire trop froide, un peu mensongère (ce n’est pas vraiment une annonce de recrutement), diffusée via des canaux illégaux qui peuvent rendre la candidature caduque (Michel préconise de s’en tenir aux modes de diffusion légalement gris pris par les partis traditionnels, c’est-à-dire Youtube et Facebook), et Ezra a fait valoir qu’une communication organique (rappeler aux gens qu’ils peuvent postuler quand on les rencontre) est suffisante.

Consensus global : ce n’est pas très important de trouver des candidats volontaires à Bordeaux, donc on peut mettre ça de côté.

Tirage au sort[modifier | modifier le wikicode]

Débat très clivant sur le tirage au sort des députés/porte-voix, à poursuivre car aucun consensus n’a émergé, et les prises de positions des uns et des autres étaient toutes intéressantes.

La chose à ne pas perdre de vue est que le système de tirage au sort semble faire débat sur la forum national, mais pourtant semble déjà décidé (tirage au sort national strict), sans que l’on sache trop comment ça a été décidé. Le but n’est évidemment pas que Bordeaux impose une décision dans son coin, mais de faire une synthèse de notre débat sur le sujet et de le présenter à l’échelon national, en faisant valoir les avis divergents et leur argumentation (ce qui peut ne servir à rien de concret au final si #MAVOIX national reste sur son idée).

Johanna, Ezra et Michel (un peu indécis quand même ;) ) : préfèrent un tirage au sort national sans préférence d’attribution régionale, avec pour motivation la non-personnification des députés dans l’ADN de #MAVOIX, et la difficulté technique de faire autre chose, sachant que de facto, les tiré(e)s au sort pourront probablement s’échanger les circonscriptions entre eux.

Jean, David, Hanitra : tirage au sort national au hasard, mais mettre en place un système de préférence régionale pour l’attribution des circonscriptions parmi les tiré(e)s au sort.

Pour plusieurs raisons : respecter l’être humain derrière sa fonction de porte-voix en lui permettant d’être député de la région où il a sa famille/ses amis, et pour prévoir l’après-élection avec des actions locales de développement de la démocratie directe (le statut de député permet de louer des salles dignes de ce nom et l’accès à un budget d’organisation conséquent).

2 bémols : éviter au possible le rattachement du mouvement à la personnalité du porte-voix, et techniquement, le député n’a que 2 obligations de présence dans sa circo en 5 ans.

Michaël va encore plus loin dans cette logique, prônant un tirage au sort régional, parce que si un porte-voix est élu dans une certaine circo et pas une autre, ce n’est pas un fait anodin : il y aurait dans cette région un besoin démocratique plus fort et pertinent qu’ailleurs, qui demanderait donc qu’on s’y investisse. Selon lui, si on pense au-delà de l’élection et même au-delà de #MAVOIX, la démocratie directe ne se fera pas par Internet, et encore moins par quelque chose de trop centralisée, mais par une approche locale, humaine, réelle.

Débat à poursuivre !

Actions concrètes[modifier | modifier le wikicode]

Module écourté au vu de l’heure tardive.

Thierry : il faudrait recontacter les gens qui avaient l’air motivé(e)s mais ne sont pas revenus juste pour comprendre pourquoi, et fondamentalement se pencher sur les motivations profondes des gens pour #MAVOIX, afin de pouvoir mieux y répondre et être plus efficaces niveau « marketing » (terme dégueulasse utilisé par Jean).

Johanna, Michaël : le marché des Capucins brasse du monde de toute la métropole, certes, mais il faudrait varier les marchés, notamment ceux dans la circo prioritaire (la 3), avec les marché de Talence et de Bègles.

David : il faudrait aussi commencer des actions dans d’autres lieux que des marchés, des lieux publics en extérieur (par exemple, la Victoire, la place du Forum à Talence, etc.).

Michel : nécessité de commencer à placarder des affiches claires et visibles de loin.

A propos de la communication visuelle et des affiches, le consensus s’est fait sur le besoin d’un message très simple (dénominateur commun le plus basique pour toucher le plus grand monde et ne pas faire avec les détails techniques comme le tirage au sort des volontaires).

A aussi été évoqué la possibilité de varier le style de comm pour personnaliser/adapter à différents publics (par exemple, David propose d’afficher le visuel psychédélique de Jean pour la Fac).

Prochaine réunion :[modifier | modifier le wikicode]

Etant donné l’heure tardive de conclusion, rien n’a été déterminé pour la prochaine réunion.

Les actions en marché du week-end suivant se discuteront sur Internet.