Grenoble n°1 - 6 décembre 2016

De mavoix
Aller à : navigation, rechercher

Verbatim / Compte Rendu #MaVoix Grenoble 6 décembre 2016[modifier | modifier le wikicode]

Compte Rendu. MaVoix Grenoble 6 décembre 2016.

30 personnes présentes.

Existence des Civitech

Réfléchir aux outils mais aussi à comment investir l’espace public. Le principe de réfléchir en ligne est intéressant mais on peut rester campé sur ses propres positions. Pas suffisant.

Internet ne peut pas mettre de barrières pour les votes intéressés.

Comment investir l’hémicycle pratiquement?

Gérer la réalité physique sur la rencontre et la discussion. Démarche expérimentale et création petit à petit.

Y-a-t-il des valeurs non négociables ? Comment gérer la notion d’engagement moral ? Principe de tirage au sort.

Définition du mooc.

Comment faire campagne ? Comment conserver au mieux une organisation horizontale ? Ma voix n’est pas un parti. Il y a des limites. Ma voix n’est pas forcément très adaptée à la politique actuelle mais c’est possible. On fait une campagne sur une attitude plus qu’un programme. Exemple de Strasbourg.

Campagnes = affiches.

Pas besoin de parti, il suffit d’une liste. Possible de reproduire la démarche sur les législatives.

Comment proposer les lois ? Le rôle du député est aussi de proposer.

Faire une campagne ne paraît pas impossible. Qui va élire les députés ma voix ? Les membres de ma voix ?

Un député peut avoir recours à des personnes externes. C’est un « pion » qui collabore avec tout le monde et propose quelque chose de différent.

Proposer est une étape ultérieure très intéressante. Approche bottom-up.

Règles pour le remboursement de la campagne. Association ? Question sur le leadership.

Ma voix pourrait investir les mairies même avant les législatives.

Il existe déjà des organisations tournantes qui permettent de ne pas sombrer dans un système vertical.


Après deuxième partie de la vidéo

On fait quelque-chose et ensuite on reçoit les critiques. Adaptation plus intelligente aux évènements. Principe de confiance.

Comment modérer le débat ? Comment déterminer qui va être élu sachant qu’il y a toujours le risque que des personnes ne respectent pas le principe ?

Ce qui est important c’est que Mavoix est en construction et que les gens se ré-investissent dans la politique, au-delà des limites pratiques que les démarches de MaVoix présentent.

Ne jamais oublier qu’il y a une démarche d’expérimentation. Souplesse du fonctionnement. Démarche et méthode évolutive.

Se poser la question de la politique. Désacraliser la politique et les politiciens. L’hémicycle est accessible.

Une charte ? Limiter l’accès à des gens ? Contraire à la démocratie ?

Contraindre un député pour sa démarche de vote ? Vote non anonyme. Pas de principe révocatoire. Fonctionnement de la Ve république. Un député n’est pas obligé de respecter son programme. Pas de moyen de pression. Problème des motivations du vote.

Description du statut de MaVoix. Pas un parti ni une asso, etc...

Principe de hacking pour tenter de faire évoluer le vote des lois.

Infiltration. Lobbys. Question du contre Hack.

Beaucoup de citoyens. Une poignée de politiciens en haut.

Salaire important pour les députés. Salaire du député réparti sur le budget de fonctionnement ? Quantité à déterminer.

Tirage au sort = garde fou.







Après troisième partie de la vidéo

Comment penser la mort d’un collectif ? Ma voix n’est pas une fin en soi.

Poches de créativité dans l’expérimentation. Pouvoir de poser une vraie question à l’assemblée nationale. Ecrire un discours commun pour le porter à l’assemblée. Force de vulgariser le fonctionnement politique et juridique.

Problème du vote à la majorité. Non plutôt proportionnel.

Interaction avec les autres groupes ? Beaucoup de diversité. Comment s’y retrouver ? Démarche collective au final pour que les gens s’y retrouvent.

Force du numérique. Pas que mais quand même c’est bien.

C’est possible d’avoir un député. Des collectifs on déjà fait des choses semblables. Gagner à ouvrir et à d’autres fonctionnements similaires (exemple de la démarche à France insoumise).

Expérimentation : pendant un mois parler de MaVoix à une personne que je ne connais pas chaque jour. Notion de diffusion progressive et immatérielle.

Dans l’agglomération il y a assez de démarches congruentes qui en s’assemblant peuvent mener à un député élu. Possible même dans un laps de temps si court.

Question de la circonscription. Une ou plusieurs ? On peut être candidat dans une circonscription dans laquelle on n’habite pas. Localité vs. Echelle nationale.

Tirage au sort hacker France insoumise.

Concrètement essayer de faire venir d’autres personnes investies dans d’autres mouvements citoyens. Pour partager.

Débats citoyens. Cafés débats. Exemple « animons notre rue ». Actions concrètes de sensibilisation.

Ateliers de travail physique ou virtuel.

Framapad pour informations communes.

Plateforme slack pour diffuser l’information. Framapad ? Rendre accessible concrètement. Apprendre un outil commun.

Liste de mails -> date de la prochain réunion.

Forum local ?

Section Grenoble sur le Forum.

Proposition de discussion : Qu’est-ce qu’il serait possible de faire à l’Assemblée Nationale.

Question sur le forum pour savoir qui se rencontre où et pourquoi. Ateliers. Questions diverses pour chaque atelier.

Comment communiquer localement à Grenoble ?

Lieu de rendez-vous par via la mailing list.

Forum ma voix Grenoble pour discuter de sujet particulier.

Prochains rendez-vous où on se met rapidement en groupe de réflexion.

Différents lieu de réunions


Retour à froid / point fait sur Temps d'échange locaux n°6[modifier | modifier le wikicode]

(copié/collé de Temps d'échange groupes locaux n°6 - 15 décembre 2016 / section "Grenoble")

Ladislas - Grenoble première fois mardi dernier (compte rendu) dans un lieu de co-working, trentaine de personne, com' essentiellement FB quelques affiches, ont passé la vidéo de Mathieu https://www.youtube.com/watch?v=XSVGWTPjL70&t=409s . Vidéo coupée en trois parties avec pauses discussion. Très riche. Pas mal de questions sur le regroupement des forces dans des mouvements proches (un groupe qui voulaient hacker l'AN en hackant le mouvement de Melenchon...). Date pour la prochaine réunion pour mi-janvier, en atelier, construction du programme avec les gens présents à la dernière réunion. Personne qui tenait avec aplomb l'importance d'avoir un parti. Comment gérer comme çà une personne qui hâpe la discussion.

Un groupe de 3-4 était présent à la réunion publique pour (en autres choses) présenter leur projet de hacker l'assemblée nationale en hackant le mouvement de la france insoumise. Voici une mini-présentation copiée d'un de leurs événements FB: "Pour nous, la meilleure option pour 2017 c'est de voter France Insoumise en portant la candidature de Mélenchon au présidentielle. C'est pas pour autant qu'on lui fait confiance. Alors nous avons décidé de créer un groupe local démocratique de contre-pouvoir. Notre stratégie est donc de porter un candidat non professionnel au législative 2017 de la 3ème circonscription de Grenoble au sein du processus de la France Insoumise. Le député élu sera alors un simple porte parole des décisions de l'assemblée locale de circonscription ouverte à tous."

questions générales issues du tour de table Comment gérer les personne qui hâpe la discussion : L'inviter à changer d'arène pour exposer son point de vue avec d'autres (par exemple le forum, le FB,..). Attention il ne faut pas non plus toujours envoyer vers le forum car les gens présents sont là pour avoir des réponses à leurs questions / attentes et ne seront pas satisfaits par une réponse du type "sujet débat sur le forum : va voir" Ne pas hésiter aussi a avoir une posture de "je ne propose rien contrairement aux autres qui ont des idées tranchées", l'idée est de se positionner en contraste par rapport aux autres candidats habituel et de bien dire que l'objectif est de co-construire et que l'objectif n'est pas l'obtention d'un consensus obligatoire.

Laure à Bordeaux : aussi des gens très en colère, qui attendent tout de MaVoix Bernard : ne pas hésiter à rappeler les règles comme la bienveillance Laure : souvent presque un tiers de gens qui arrivent avec cette sorte de colère Bernard : se mettre vite en mode projet (pas toujours évident pour les nouveaux arrivants qui viennent pour déverser... la purge)

Ladislas : pour la prochaine réunion, plusieurs groupes dont un qui accueille nouveaux arrivants, un autre plutôt en mode projet.