HACKER L'ASSEMBLÉE ? MAVOIX PEUT-ELLE LE FAIRE ?

De mavoix
Aller à : navigation, rechercher

L'élément de contradiction[modifier | modifier le wikicode]

Vidéo de la chaine YouTube Ça parle politique

HACKER L'ASSEMBLÉE ? #MAVOIX PEUT-ELLE LE FAIRE ? (titre en majuscule choisi par le vidéaste)

Descriptif :

"Dans cette vidéo, on parle de l'initiative #MAVOIX pour "hacker l'Assemblée". J'y explique pourquoi, malgré les bonnes idées de ce collectif je ne crois pas à leur manière de procéder. Une critique que j'espère constructive.
Le site de #MAVOIX : https://www.mavoix.info/
Vous remarquerez peut-être que j'ai dû retourner la conclusion, que j'ai réécrite avant montage. Mais ça m'a donné des idées pour une autre future vidéo !
Laissez des commentaires si vous n'êtes pas d'accord, tant qu'on débat poliment, tout va bien. :)
"

Remerciements publiés[modifier | modifier le wikicode]

Merci de l'intérêt que vous portez à l'initiative #MAVOIX, des recherches effectuées, d'être venu à notre rencontre et d'en avoir formalisé une critique constructive.

Nous avons collectivement rédigé cette réponse et nous espérons être constructif en retour des différentes interrogations que vous soulevez. Il ne s'agit pas d'une synthèse, afin de garder la qualité de multiplicité des réponses en fonction du contributeur qui la formule, les réponses s'ajoutent et se complètent.

Réponses aux éléments soulevés[modifier | modifier le wikicode]

  • Vous indiquez en préambule que le collectif cherche à faire entrer des députés non professionnels à l'Assemblée.

Bien que le terme que vous choisissez d'employer semble réducteur, nous souhaitions préciser qu'ils feront de leur mandat leur métier et siègeront à 100 % du temps législatif.

  • Vous présentez ensuite le tirage au sort comme une solution pour éviter la compétition interne ... dans un parti.

Dans un parti traditionnel, vous auriez peut être raison mais #MAVOIX n'est pas un parti, ni une association. Son organisation est totalement horizontale.

La responsabilité de nos députés ne reposera pas sur leur capacité d'élocution ou leur entregent.

Au contraire le tirage au sort (sur la base du volontariat) permet (ainsi que son organisation la plus tardive possible) de garantir une chance égale à chacun d'être retenu tout en écartant la question de la personnification selon nous responsable de la déviance du système actuel.

D'autre part, cette solution nous prémunit également contre les carriéristes qui souhaiteraient exploiter notre système à leur profit pour se faire élire.

Car en effet, le tirage au sort n'est qu'un outil et pas une solution employée dans un but d'apaisement comme vous le suggérez. Dans un parti traditionnel, il y a une lutte de pouvoir interne pour devenir le ou la chef de file, le candidat du parti. #MAVOIX n'est pas un parti, la candidature #MAVOIX est ouverte à tous. Il y a une forte mise en cause de la représentation, en effet le député #MAVOIX loin de représenter le collectif, se représentera lui même d'une part et portera la voix des citoyens qui votent sur la plateforme loi après loi, d'autre part.


  • La question de la multi compétence, "Est ce que vous pensez être à la fois le meilleur pour ... et ... et ... ?

Vous opposez ensuite 2 concepts et malheureusement vous ne laissez que peu de temps pour les différencier.

  1. Voter, c'est donner son avis et personne, personne ne sera jamais mieux placé que soi-même pour l'exprimer. Cette compétence n'est donc pas à remettre en question.
  2. Celle qui peut l'être en revanche est celle de l'expertise. Il faut vous rappeler que d'une part, rien ne vous empêche de ne pas voter et que d'autre part l'animation du débat démocratique est justement un des rôles dévolu à l'Assemblée nationale qu'elle a malheureusement oubliée.

Le débat est l'un des piliers qui fonde une démocratie et il a été démontré qu'à partir du moment ou des volontaires sont prêts à s'emparer d'une question, il leur suffit de peu de temps pour devenir aussi expert que les "sachants" officiels.

Peut on prétendre que les députés sont actuellement des experts multi-domaines ? Non, car ils ne le sont pas plus que vous et moi. Les mêmes sources d'information dont ils disposent peuvent facilement être mise à disposition du grand public.

Nous avons tous en commun d'avoir au moins un champ d'expertise. Libre à nous de le cultiver, de le partager, de prendre le temps d'en avoir d'autres.

Est ce que les députés actuels sont les meilleurs pour à la fois, écrire des lois, amender celles des autres sur des sujets très variés, consulter les citoyens quand ils le veulent bien etc... qu'un ensemble de citoyens fort de leur multitude de compétences ?


  • Ce sont les électeurs du députés uniquement qui pourront voter sur la plateforme ?

Le député #MAVOIX ne sera pas différent du député traditionnel ; Il représentera effectivement la nation et non un territoire ou un électorat comme c'est malheureusement trop souvent le cas.

Il reportera pour cela l'expression des votes qui auront été exprimés sur une plateforme. L'accès ne sera pas limité à un public donné. Tout le monde pourra s'y exprimer.

D'autre part vous individualisez le député (dans un processus très conservateur de son rôle) alors que nous souhaitons le rendre transparent. Prenons l'exemple suivant : un million de citoyen se connecte sur la plateforme via FranceConnect - le système d'authentification du service public - et vote sur la plateforme Cocorico : 600 k sont pour / 300 k sont contre / 100 k s'abstiennent. A l'Assemblée nationale sur les 10 députés #MAVOIX, 6 voteront pour, 3 contre et 1 s'abstiendra sachant que les députés eux-même se seront exprimés sur la plateforme. Cela s'appelle de la démocratie directe et non plus une gouvernance représentative.

Vous avez d'ailleurs raison de souligner l'importance du temps. La démocratie en exige énormément. Au contraire un système autoritaire est bien plus réactif. C'est un choix.

  • Un député représente seulement ses électeurs ? (circo, territoire, nation)

Cette affirmation est à l'opposé du principe même de #MAVOIX, qui prétend justement à un tirage au sort des candidats pour l'attribution des circonscriptions, précisément parce que les éventuels députés qui siègeront à l'Assemblée ,ationale ne seront que des relais des résultats des votes "nationaux" des contributeurs (càd de tous les citoyens, y compris députés et ceux qui n'auront pas voté #MAVOIX).

C'est précisément un point de discussion amenant à des désaccords avec d'autres mouvements citoyens qui eux, prétendent qu'il faut rendre au député un rôle représentatif local.

  • Comment s'organiserait le travail de commission, la rencontre des experts avec un député #MAVOIX ?

Le député #MAVOIX ne participera pas aux débats des commissions, il sera par contre un relais de certains événements auprès de la plateforme.

  • Risque que les votants ne représenteront pas forcément l'intérêt général.

Vous indiquez également que #MAVOIX ne présente pas de programme. Vous sous entendez peut être qu'il existe une garantie de respect d'un programme ?

Dans le collectif, nous avons coutume de dire que le programme, c'est la méthode. Nous sommes réalistes et non pas utopistes comme on voudrait le faire croire. Nous n'avons pas la prétention d'envoyer suffisamment de députés à l'Assemblée pour leur permettre d'y constituer un groupe politique. Dans ce cas, leur capacité de proposition sera fortement réduite.

Nous capitaliserons cependant de cette expérience pour enrichir la suite. Là encore vous reprochez au collectif ce qui existe déjà, de fait, pour tous les partis minoritaires à l'Assemblée - malgré votre tentative d'explication du rôle que la proportionnelle pourrait jouer -.

Le jour où tous les gens de ce pays utiliseront la plateforme pour donner leur avis, prétendre qu'il ne s'agira pas de l'intérêt général est défendre le mode représentatif, dicté par Siéyès, refusant à la France le statut de Démocratie, système représentatif auquel, oui, nous nous opposons.

Ouvrir une porte et "permettre", donner le moyen (ce qui est fondamental si on veut essayer quelque chose il me semble), à chacun de pouvoir s'exprimer et choisir n'est pas laisser seulement ceux qui ne représente pas l’intérêt général voter les lois. Est ce que si le résultat du vote ne représente pas l’intérêt général c'est de la responsabilité des votants ? de ceux qui ont permis, organisé ce vote ? ou de ceux qui n'ont pas voté?


  • Est ce que les citoyens ne vont ils pas manquer de temps ?

Peut-être que le peu de temps dégagé par chacun va être supérieur au temps dégagé par les professionnels de la politique qui siègent actuellement à l'Assemblée nationale (2 à 3 jours par semaine seulement) ?

Déjà ils perdront moins de temps en circo dépensé pour leur réelection, par définition.

  • Reproche sur la mise en place d'une démocratie de réaction, au coup par coup.

En effet, il n'y a pas de programme. La proposition vise à outrepasser les députés actuels. Ainsi les programmes actuels - qui ne leur servent qu'à faire campagne et n'engagent nullement les candidats - seront également dépassés,

Ce reproche est fondé, dans le sens où il s'agira pour les gens de se comporter en citoyens et de donner leur avis sur chaque loi (ce qui ne les empêche pas de voter chacun comme le préconise un parti, un lobby, ou un syndicat, mais à l'extérieur de la plateforme)

  • Il faut savoir trancher.

Enfin vous concluez sur ces mots "il faut savoir trancher et proposer, ce qu'évite de faire #MAVOIX".

Il nous semble pourtant que la proposition est déjà bien assez forte, non ? Il s'agit quand même d'un changement complet de paradigme ! Vous réfléchissez encore en terme de représentant qui décide pour tous alors que notre idée est d'encourager chacun à trancher par lui même.

Certes, la méthode a encore des faiblesses mais nous pensons qu'elles sont moins nombreuses que celles du système actuel. Et #MAVOIX est une expérimentation qui se fait pas à pas. C'est à dire que nous allons apprendre ensemble de nos échecs, réessayer et améliorer la méthode.


Réponse(s) individuelle(s)[modifier | modifier le wikicode]

Commentaire d'A66[modifier | modifier le wikicode]

#MAVOIX est une expérimentation tentant d’améliorer un système sans - faute de possibilité - en remettre en cause les fondements... Exercice difficile d'en faire une critique, merci pour l'intérêt porté à cette initiative...

Une part de votre analyse me semble perfectible (2:40 -> 4:00) en effet votre citation n'est pas exacte : "Vous vous engagez à être un·e député·e. d’un genre nouveau, facilitateur et facilitatrice de démocratie, qui relaie en temps réel les décisions des citoyen·ne·s exprimées à travers une plateforme numérique logiciel libre, sur chaque loi, pendant cinq ans." (source : https://candidature.mavoix.info/)

Donc tous les citoyens ; cela comprend évidement aussi toutes les personnes n'ayant pas voté préalablement pour un député #MAVOIX ; pourront participer sur la plateforme, c'est donc bien plus largement ouvert que vous le présentez.

1 je = 1 voie, n'est-ce pas individuellement le meilleur moyen de se représenter ?

Sur l'aspect temps et compétences la question est valable, mais on ne peut qu'espérer que de nombreux citoyens se saisissent de l'outil, s'investissent sur un sujet ou plusieurs, débattent, échangent, s'informent et informent ... et proposent un avis avant vote... Même avec 10 attachés parlementaires chacun que représentent 6347 personnes (5770 AP + 577 députés) face à un peuple de 67 000 000 de personnes ? Avec ne serait-ce que 1% d'impliqués cela représente 670 000 personnes...

L'expérience gouvernementale "République numérique" - et même si l'exploitation des résultats reste in fine très discutable - montre que l’appétence et l'envie de faire existent : "Au total, ce sont 21 330 contributeurs qui ont voté près de 150 000 fois et déposé plus de 8 500 arguments, amendements et propositions de nouveaux articles sur le site republique-numerique.fr."

- http://www.republique-numerique.fr/media/default/0001/02/2377a996950cadd5a093dc9e3a621c0e1f9a19f5.pdf - https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_pour_une_R%C3%A9publique_num%C3%A9rique

Aujourd'hui moins de 14% des lois adoptées sont des propositions de loi (à l'initiative d'un député) donc ce que ne fera pas* #MAVOIX - proposer des lois - nos classiques députés ne le font déjà pas, ou quasi pas ...

- http://www2.assemblee-nationale.fr/14/statistiques-de-l-activite-parlementaire

(*Au moins dans un premier temps...)


Source du travail collectif[modifier | modifier le wikicode]

https://bimestriel.framapad.org/p/ReponseCo_Youtube_CPP

Continuer à en parler[modifier | modifier le wikicode]

Peut être pouvons nous continuer d'en discuter sur le forum #MAVOIX ?

Peut être pourrons nous en discuter de vive voix à un évènement prochain ?