MaVoix Direct n°05 - 2 novembre 2015

De mavoix
Aller à : navigation, rechercher

Sont présent·e·s :[modifier | modifier le wikicode]

Maria

Quitterie

Samson

Benoît

Jeff

Christopher

Thibaud

Fabien

Sea

Marc

Sébastien

Tour de table, présentation de #MAVOIX[modifier | modifier le wikicode]

Intérêt dans les idées démocratiques : idées d'amélioration sur le système existant. Il faut peut être aller au delà des petites améliorations.

Remise en question de la représentativité, s'intéresser aux idées plus qu'aux personnes.

La vidéo est sortie un peu par hasard lors d'une réunion avec les bénévoles du TedX La Rochelle. La diffusion de cette vidéo sur les réseaux sociaux a eu un impact inattendu.

Chacun peut venir travailler sur un sujet au choix et il y a pas mal de chantiers simultanés :

  • la plateforme
  • la Charte
  • la FAQ, etc...

Tout est un travail coopératif dans #MAVOIX. Travail collectif et coopératif, on se demande quand est-ce qu'on boucle un sujet. Si la discussions est ouverte pour toujours, quand considère-t'on terminé une tache ?

C'est charmant un travail toujours en cours et ouvert à tout ajout. N'est-ce pas dangereux ?

Questions diverses :[modifier | modifier le wikicode]

Est-ce que ce travail ouvert est protégé d'attaques malveillantes potentielles ?[modifier | modifier le wikicode]

Des enregistrements sont fait régulièrement. Mais peut être peut on mettre un texte terminé quelque part avec un espace où on peut discuter de modifications à faire.

Il faut que ça évolue et que ce ne soit pas figé.

Ces travaux collectifs sont des travaux préparatoires pour des temps donnés. En amont de la vidéo, on a mis un texte sur un framapad (dommage on a tout perdu cet été!) En réunion, on a pu triturer le texte dans tous les sens et le filmer.

L'avantage c'est qu'on peut participer d'où qu'on soit, ensuite il y a une restitution en réunion.

La Charte pour moi c'est les 4 ou 5 points d'ADN puis les règles de fonctionnement. Ça pourrait être figé pour, disons, deux mois, puis on laisse aux nouveaux arrivants de faire évoluer la réflexion sur différents points et on rouvre et on rediscute de ces points là.

L'ADN peut être figé et formalisé sur le site internet assez rapidement puisqu'en réalité, il est déjà existant et connu.

Il y a un nombre de groupes qui partagent ces mêmes idées, n'y aurait-il pas tout a gagné de se rejoindre ?

Les revendications sont communes, pensez-vous vous en rapprocher ?[modifier | modifier le wikicode]

Par exemple, Etienne Chouard et les Gentils Virus.

Etre GV et faire parti de #MAVOIX n'est pas antinomique du tout. La finalité n'est pas la même dans les deux mouvements.

Il faudrait peut être élargir la vision du projet puisqu'en réalité, la finalité est la même. Faire converger les combats, il faut se regrouper.

Ce n'est pas nécessaire de fusionner, il y a des passerelles.

Les ateliers constituants des GV sont très intéressants, ils ont une longueur d'avance sur l'animation d'ateliers locaux, d'écoute, etc...

Les GV ont pour but d'écrire une constitution pour l'étape d'après.

Nous on souhaite hacker le système pour montrer qu'autre chose est possible.

Quand vous parlez de tirage au sort, vous parlez de quoi exactement ?[modifier | modifier le wikicode]

Le tirage au sort sera utilisé pour désigner les candidats parmi tous ceux qui auront souhaité le devenir et qui auront suivi les MOOCs.

Pour revenir, à la question de l'ADN, ce serait pas mal de le figer rapidement et de le publier assez vite, il faut écrire et insister sur le fait que c'est une expérimentation, ce n'est pas une vision à 25 ans mais une expérimentation

Ayant identifier un immense bug, on a choisi ce terrain là de l'Assemblée Nationale avec le tirage au sort et des élus qui sont le relai des décisions en temps réel.

Il y a beaucoup d'expérimentations différentes et #MAVOIX est une petite pierre.

Comment comptez-vous satisfaire votre ambition et avoir des gens qui seront élus ?[modifier | modifier le wikicode]

vous battre contre des machines politiques et financières importantes ?

#mavoix est un projet humble et ambitieux à la fois. La campagne électorale est une campagne d'usage, de prise en main de l'outil qui nous permettra de délibérer ensemble.

Version échec total : on apprend à utiliser la plateforme et en 2017, on n'a personne, c'est l'échec ...

et bien d'ici 2017 on aura appris à communiquer, on aura travaillé ensemble, on aura partagé. Mais bien sur, c'est bien mieux si on a réussi.

Oui mais ce serait quand même beaucoup mieux si ça marchait en 2017, dans cette horizontalité, ne serait-ce pas mieux de fédérer tout ces mouvements et de se réunir ?

Je ne trouve pas ça dérangeant d'avoir plusieurs mouvements qui fonctionnent en parallèle.

Comme dit Chouard dans certains entretiens, le fait que ce soit ouvert à tous, ça mène forcément à un peu de chaos. Fédérer les mouvements, n'est-ce pas risquer de les homogénéiser et les corrompre ?

Vous cherchez à avoir des députés, il va donc falloir lancer une vraie démarche électorale ...

quelle est votre stratégie ?[modifier | modifier le wikicode]

Je parle de fédérer pour qu'il y ait beaucoup de monde. Comment faire pour que dans un département, on ait une majorité déjà ?

On aura une campagne qui va durer un an et demi. La plupart des partis fonctionne plutôt sur un président, nous, notre campagne fonctionne plutôt sur un travail terrain tout au long de cet un an et demi. C'est pas gagné mais c'est aussi ça la démarche expérimentale.

Donc vous n'allez pas présenter un candidat dans chaque circonscription ?[modifier | modifier le wikicode]

Non probablement pas, pourquoi pas, si on a un gros afflux mais c'est plutôt par rapport au nombre de gens qui se rallient.

Il y a un travail d'étude des cas sur diverses circonscriptions (pour jouer il faut bien connaitre les règles du jeu), oui, certaines circonscription seront particulièrement ciblées.

Le scrutin uninominal des législatives est fait pour que personne ne rentre mais on va essayer d’être intelligent.

Il y a la problématique des 11 circonscriptions des français à l'étranger et celle des DOM avec une vraie souffrance citoyenne et des problématiques historiques.

On a envie d'avoir un ou plusieurs élus en juin 2017 mais pas à n'importe quel prix. La fin ne justifie pas les moyens dans #MAVOIX, tant en terme de diffusion médiatique qu'en terme de financement. On ferme la porte à certaines voies médiatiques traditionnelles car on n'a pas envie de rentrer dans ce temps dédié aux relations presse.

On essaye de réinventer ça, les réunions sont ouvertes et publiques, chaque citoyen est bienvenu sans préjugé de son statut , il y a tout un travail d'éthique auquel on doit contribuer les uns les autres qui sera tout aussi important que le résultat.

Chacun s'investit selon son temps, ses compétences, ses envies. C'est le temps la ressource fondamentale dans #MAVOIX. On n'a pas d'argent, ni de moyen si ce n'est le temps des participants.

On peut avoir un espoir sur le résultat mais ce qui nous intéresse c'est de faire vivre ça et peut être qu'on arrivera à un autre point.

La ligne directrice, ça va vraiment être l'ADN, une expérimentation, une démarche démocratique absolue. Etre dans une logique d'utopie.

Vous croyez vraiment que tous ceux et toutes celles qui s'abstiennent voudront voter pour un groupe ?[modifier | modifier le wikicode]

On ne détermine pas de cible à priori, on est dans le faire savoir et pas dans une démarche marketing pour récupérer les frustrés politiquement, on n'est nombreux bien sûr mais il y a aussi dans #MaVoix des gens qui font partie d'un parti politique et qui souhaitent continuer à s'y investir.

Dans #MAVOIX on trouve chacun une façon de répondre à sa propre interrogation, certains d'entre nous votent, d'autres pas du tout, certains s'abstiennent et ont honte de le faire etc...

Non on veut pas faire voter les gens, on veut trouver des solutions et des réponses à la souffrance des citoyens et être acteurs, moteurs de la démocratie.

Impuissance totale dès qu'il s'agit de texte, on n'a aucune prise sur le processus législatif.

On commence à se rendre compte que jamais le peuple n'a eu le pouvoir législatif d'écrire ces textes. (note : article 6 de la DDH)

Il y a beaucoup de gens qui viennent aussi en disant "Moi, je n'ai jamais voté, ça ne m'intéresse pas", d'autres qui votent et qui continuent à jouer avec les règles actuelles en voulant pousser les gens à voter pour des partis.

Le fait de voter ou ne pas voter est important mais le débat est peut être même plus important, de pouvoir discuter, de pouvoir exprimer son point de vue, c'est le plus important.

Etiez vous à alternatiba ?

Non je n'y étais pas.

Est-ce que Chouard est au courant de votre mouvement ?

Pourquoi pas lui envoyer un petit mot

D'ici 2017, j'imagine que vous aurez envie de vous rallier un peu avec des gens. A un moment donné, il va falloir parler de ce que contient le projet et de qu'est ce que les députés élus auront à proposer à l'Assemblée Nationale.

Il y a quelque chose à préciser sur le projet. #MAVOIX n'a pas de projet, pas de vision autre que de dire : on va expérimenter cette forme de démocratie au sein de l'Assemblée Nationale.

Les députés de #MAVOIX qui vont être formés à être député ne décideront de rien de plus que de leur voix égale à toutes les voix.

Il n'y a pas de programme. Les députés n'auront pas de prérequis, les gens de la plateforme discuteront et décideront loi par loi puisque si nous avons moins de 15 députés, nous ne pourrons pas proposer de lois mais seulement voter sur des lois existantes.

La seule vision politique qui existe c'est de tendre vers la démocratie réelle et la mettre en pratique dans un endroit qui y est hostile à priori.

Il faut quand même bien affiner les idées, se concentrer sur la meilleure forme de l'utopie ?

On devra au minimum voter sur la plateforme. L'idée de la démocratie, c'est la délibération.

Si jamais on a un grand nombre de facho qui arrivent et prennent le pas sur la plateforme, le député devra respecter leurs votes ?[modifier | modifier le wikicode]

Et bien, il y a des valeurs démocratiques qui définissent #MAVOIX.

La plateforme est un outil pour les débats et c'est pour ça que le choix d'un outil est très important pour permettre un bel espace de délibération.

De toute façon, le choix se fera dans l'isoloir, soit je vote FN ou je suis content du choix politique que l'on me propose, soit je vote #MAVOIX.

Quelqu'un d'élu, s'il représente tout le monde, ça doit être vraiment tout le monde. Sinon on retombe dans les travers.

Les citoyens ont le choix, soit ils délèguent leur voix à un parti habituel, soit ils essayent autre chose. Il n'y aurait pas d'intérêt à voter un député #MAVOIX et un député d'un parti traditionnel.

En 2017, arriver à l'Assemblée Nationale, il faudra vraiment être force de proposition. Si on a une loi à proposer, on pourra aussi s'unir à d'autres députés qui seront d'accord pour proposer cela avec nous.

Dans un processus démocratique, on va prendre des risques, oser la démocratie, on va pas rester dans notre confort, on va prendre le risque de laisser la liberté d’expression à des avis divergents du mien et qui risquent même peut être de remettre en question mes convictions.

Un vrai débat sans injure, sans cris, avec du temps de parole pour chacun, que l'on puisse réfuter, discuter, débattre et non pas se jeter l'un sur l'autre.

La culture majoritaire nourrit l'idée que c'est le vote final qui compte et non la discussion autour.

La démocratie, ce ne sont pas des idées mais une méthode qui permette à chaque citoyen de s'exprimer. Essayer de mettre en place des débats ou chacun a le droit de parler et de dire ce qu'il souhaite. Il faut sortir de la culture de "ceux qui savent" contre "ceux qui ignorent".

Je vous invite à regarder une interview de Dominique Rousseau faite par Mediapart pour montrer qu'aujourd'hui on est dans une phase de rupture avec cette idée là.

Il faut donc réfléchir à des méthodes et des outils qui permettent à 60 millions de personne de s'exprimer, s'ils le souhaitent.

Grand sujet ,comment faire participer tout le monde, internet, pas internet.

Marc parle d'une idée extra pour organiser un évènement : théâtre - forum.

Benoit parle de Franck Lepage Conférences gesticulées Le Pavé méthode pour faire passer les messages.

Pour faire face à deux problématiques différentes : transmettre à ceux qui font partie de #MAVOIX l'envie de partager, faire l'expérience d'une forme de démocratie,

Métaphore des communautés des jeux vidéos, bénévoles, horizontales (cf vidéo)

Attention, ne pas s'asseoir sur la passivité des gens, il faut que les gens soient acteurs. La décision de suivre et/ou de s'impliquer dans #MAVOIX doit venir d'une réflexion, d'une analyse de leur part, pas d'un discours préformaté.

Organiser du co-voiturage et hébergement pour les réunions qui sont prévues bien en amont.

Notamment pour celle du 25 novembre besoin d'une place dans une voiture qui passe par Vannes / Rennes.

Thibaud recommande un / une graphiste bénévole.