Rennes rencontre n°020 du 22 juin 2017

De mavoix
Aller à : navigation, rechercher

Compte-rendu de la réunion précédente n°019 / Page du groupe de Rennes / document HackMD de co-rédaction

Sont présent·e·s :[modifier | modifier le wikicode]

  • Mickaël
  • Adrien
  • Brigitte
  • Isabelle
  • Maëlle
  • Stéphane

Point sur la collecte de dons[modifier | modifier le wikicode]

Maëlle prépare une sortie PDF de la liste des promesses de dons qu’elle envoie à Mickaël pour qu’il relance les personnes qui n’ont pas transformé leur don. Les montants seront effacés par soucis de discrétion. Stéphane rappelle toutefois que l’équipe avait garanti d’accompagner le mandataire financier dans sa tâche en l’aidant notamment à rédiger les reçus fiscaux. Les montants seront tout de même connus.

Maëlle récupère sa voiture (et donc le chèque d’isabelle) et clôturera le compte de campagne au plus vite.

Il manque à ce jour 100€ de dons. Si quelqu’un nous donne un chèque ou exprime son souhait de faire un don vérifiez si le compte est complet. Si oui, redirigez votre donneur vers une autre circonscription #MAVOIX qui en a besoin.

ndlr : en date du 23/06, si toutes les promesses sont tenues, le budget est bouclé. Merci / Félicitations

La clôture officielle est au 18 août mais il faudra en réalité avoir fait le nécessaire (c’est à dire tous les mouvements nécessaire sur le compte dont sa mise à 0) avant le 13 juillet de façon à pouvoir envoyer les documents à l’experte comptable qui sera ensuite en vacances.

Point sur le Tricount[modifier | modifier le wikicode]

Pensez à aller sur le Tricount vérifier à qui vous devez de l’argent et combien.

Retour sur l’action de mercredi 21 juin[modifier | modifier le wikicode]

Témoignage de Brigitte : Retour positif, malgré la fin des élections, les gens a qui ont a parlé étaient réceptifs et chaleureux (c’était juste avant la fête de la musique). En terme de recette par contre, ce fût improductif.

Retour sur l’intervention en collège[modifier | modifier le wikicode]

Mickaël, Colin, Mauve et Florentin sont allés dans un collège de Rennes parler de #MAVOIX à des élèves de 4e (14 ans).

Témoignage de Mickaël :

  • Expérience intéressante / a bien aimé l’exercice.
  • Il a fallu adapter la méthodologie car en vis à vis, il arrivait à intéresser alors qu’en s’adressant au groupe (3 ou 4) c’était moins évident.
  • La meilleures approche pour faire comprendre quelque chose a été de poser des questions.
  • L’enseignant n’avait donné aucun cadre ou objectif aux contributeurs de #MAVOIX.

Un autre retour (après réunion) de Florentin :

  • intéressant, mais exercice difficile en si peu de temps (45min)
  • Certains sont très réceptifs mais partent de peu ou pas de connaissances. Il est difficile d'expliquer ce qu'est l'AN et ces problèmes pour ensuite leur proposer autre chose si rapidement ! Pas simple d'aller chercher les moins intéressés du coup.
  • C'est bien sûr un exercice qui se prépare et s'apprend.
  • Impatient de voir l'article !

Et maintenant ? témoignage et ouverture[modifier | modifier le wikicode]

Réunion globale à Saint Chinian le weekend du 1er juillet, dédiée au débriefing des élections et à l’expérience acquise.

Témoignage de Brigitte :[modifier | modifier le wikicode]

A aimé aller à la rencontre des gens A été impressionnée par la mise en route de la campagne et la rapidité d’action Apprécie le fait que le collectif questionne la façon de penser des gens Pour l’avenir, Brigitte aimerait que l’on continue à communiquer sur la méthode.

Témoignage d’Isabelle :[modifier | modifier le wikicode]

A aimé l’horizontalité et la liberté de débattre, de même qu’on n’a jamais demandé à ceux qui étaient venu si ils souhaitaient rester, comme si c’était naturel d’aller et venir. Elle estime qu’il faudra se réunir avant les prochaines législatives mais qu’il est important de maintenir les élections. Elle pense que l’intérêt est aussi dans la déconnexion vis à vis des “sachants”. #MAVOIX devrait, selon elle, travailler sur le fait d’inviter les électeurs à penser différemment, une vie accomplie n’est pas nécessairement une vie conforme à la pensée conformiste actuelle, par exemple, un étudiant est libre de devenir jardinier si c’est ce qui l’épanouie.

Témoignage d’Adrien :[modifier | modifier le wikicode]

Il a trouvé l’expérience de faire les marchés vraiment intéressante et il ne l’aurait pas imaginé, il y a 6 mois. Il apprécie qu’on puisse se réunir (ndlr : nous le groupe rennais) alors que nous sommes toutes et tous différents. Adrien pense aussi que l’on pourrait davantage faire tourner les “rôles”. Il regrette aussi d’avoir si peu de temps à consacrer au collectif. Envisage de nouvelles formes d’action. Par exemple, la plateforme devrait être mise en place et montrer un résultat. On pourrait créer des situation de simulation et faire tourner les rôle, citoyens, députés, experts … lors d’un atelier, prendre ce qui a été fait (loi) et le refaire à l’aide de la plateforme. Il faudra veiller à faire attention à notre approche car comme nous sommes libre de nos sensibilités politiques, elles pourraient s’exprimer involontairement.

Témoignage de Maëlle :[modifier | modifier le wikicode]

Elle éprouve du plaisir à nous avoir (ndlr : le groupe local) rencontré. On est là parce qu’on a envie d’être là, pas parce qu’on y est obligé. On a aussi montré qu’on pouvait faire différemment. On s’est présenté sans être un parti, sans bénéficier de subventions publiques, sans relation presse. L’objectif devrait être de continuer à parler de la méthode et se présenter au maximum d’élection possible, quelles qu’elles soient. Maëlle regrette d’avoir été peu disponible.

Témoignage de Mickaël :[modifier | modifier le wikicode]

Apprécie l’absence de règle dans nos échanges et l’absence de hiérarchie cela favorise l’autogestion pour s’exprimer. Il constate un dysfonctionnement en terme de communication puisque la page FB est active et qu’on envoie des mails mais qu’on a finalement peu de retour ou de relai. Il envisage l’avenir sous forme d’ateliers ou de simulation de démocratie directe dans lesquels il faudrait inclure des spécialistes. Si l’exercice du pouvoir consiste à décider d’un choix, il doit être éclairé par des experts mais non décidé par eux. Pour les européennes, Mickaël évoque DiEM25.

Témoignage de Florentin à propos de celui de Mickaël :[modifier | modifier le wikicode]

C'est très intéressant et pour se former à ce genre de choses, les scops d'éducation populaire sont d'excellentes pistes, par exemple : http://www.lecontrepied.org/ En attendant des dizaines de conférences gesticulées existent, je vous invite chaudement à voir inculture (1) et inculture (5) que l'on trouve en ligne : sur la culture et le travail, une autre histoire de notre histoire.

Proposition de diffusion d’un message[modifier | modifier le wikicode]

Stéphane propose de communiquer le constat suivant suite aux élections : " Et maintenant ? Quel futur pour #MAVOIX ?

Alors que les élections législatives viennent de prendre fin, il est temps pour nous de prendre le temps de tirer un enseignement de cette expérience ...

La 8ème circonscription d'Ille et Vilaine a vu le parti présidentiel l'emporter face à la candidate de la France Insoumise.

Elle a surtout vu un taux de vote blanc et nul exploser entre les 2 tours. Au niveau national, il a été multiplié par 4, passant de 2 % au 1er tour à presque 10 % au 2nd. (9,87 % des votants ont glissé un bulletin blanc ou nul dans l'urne).

Dans le même temps, l'abstention a enregistré une augmentation de près de 3 millions d'électeurs supplémentaires, établissant un nouveau record national.

Quelles en sont alors les raisons ?

La lassitude d'une campagne, ressentie comme trop longue (si on l'additionne à la présidentielle), ne semble pas convaincante, bien que réelle.

Le temps était à peu près aussi beau sur la France, en ce dimanche 18 juin que le précédent.

Alors, en toute logique, on peut supposer qu'une grande partie des reports habituels de voix n'a pas eu lieu.

Ces électeurs ne se seront pas reconnu dans les propositions restantes.

D'une part parce que les partis dit « traditionnels » sont en phase de déclin et d'autre part parce que la quasi totalité des propositions alternatives n'aura pas passé le 1er tour.

C'est le cas de #MAVOIX.

Pour notre première participation à des élections nationales, nous avons la fierté de compter 12 985 votes d'adhésions parmi les citoyens en capacité de voter pour l'un de nos candidats.

#MAVOIX n'étant pas un parti, ni une association, nous avons déjà démontré qu'il était possible de faire de la politique autrement.

Sans financement public, ni relation média, nous avons bouclé nos modestes budgets uniquement grâce aux dons de nos généreux contributeurs.

Nous ne les remercierons jamais assez. Ce sont eux finalement qui par leur soutien, nous invitent à poursuivre notre expérimentation, sans interview, sans personnalisation ...

Loin des batailles d'ego et des postures partisanes stériles, nous avons construit cette campagne, jour après jour, à notre image.

Au niveau de la circonscription, nous enregistrons 342 voix, soit 0,74 % des 46 387 suffrages exprimés.

Il est certain que, compte tenu de notre investissement, nous aurions souhaité obtenir un meilleur résultat. Cependant, sur la totalité des 33 bureaux de vote de l'agglomération rennaise, aucun n'affiche 0, c'est déjà un succès.

La répartition des votants est assez homogène sur la circonscription. On notera bien sûr quelques pics dans 2 ou 3 bureaux, sans doute ceux où nous votions nous-même.

Mais surtout, ce total dépasse notre cercle familial et amical.

Notre newsletter ne compte qu'une centaine d'adresses mail et la page facebook, environ 200 inscrits. C'est donc le signe qu'un 1er pallier est déjà franchi et que notre proposition trouve déjà un écho parmi la population.

Si on s'attarde sur le taux de votes exprimés de 38,43%, on comprend également que le modèle représentatif vit une crise de légitimité.

Paradoxalement, le nombre de candidatures n'a jamais été aussi élevé (20 sur notre circonscription).

Bien sûr, il faudra encore du temps et pas mal de pédagogie pour faire comprendre aux électeurs que des élections ne sont pas synonymes de démocratie et que la citoyenneté ne se limite pas à signer un chèque en blanc tous les 5 ans.

Mais dans ce climat de défiance vis-à-vis des politiques (et non de la politique), la volonté d'émancipation citoyenne est, avec certitude, en augmentation.

En témoigne, le nombre d'initiatives qui proposent de transformer la contestation en quelque chose de plus constructif. Il nous appartient d'accompagner la redéfinition de l’intérêt général. Il nous appartient de rendre cette vision utopique plus réaliste, plus palpable. Il nous appartient également de savoir devenir plus inclusif.

Alors, de votre point de vue : sous quelle forme verriez-vous la suite de cet engagement citoyen ? Quelles sont vos attentes ?

"

Réunion suivante (n°21) : mercredi 5 juillet