Tirage au sort historique

De mavoix
Aller à : navigation, rechercher

Le tirage au sort :[modifier | modifier le wikicode]

Une partie de l'ADN :[modifier | modifier le wikicode]

Le choix du tirage au sort comme mode de sélection des candidats à la députation se perd dans les fondations même du collectif.

Globalement on peut affirmer que le tirage au sort est un outil démocratique alors que l'élection a plutôt une dimension aristocratique. <ref>référence possible à Aristote, Montesquieu, Rousseau, ...</ref>

En effet, le tirage au sort a de nombreux avantages :

  • il offre a chacun la même probabilité d'être sélectionné (composante essentielle d'égalité des chances)
  • il est incorruptible
  • appliqué à un échantillon suffisamment grand, il est représentatif

Processus itératif :[modifier | modifier le wikicode]

Pour mémoire, le collectif cherche à faire maximiser l'Intelligence Collective au travers de processus itératifs, c'est à dire que les réflexions sont discutées plusieurs fois par ceux qui le souhaitent à des dates variées avant de passer à l'étape suivante. La réalisation de la profession de foi est un autre exemple de processus itératif et d'Intelligence Collective.

Attention cependant, la synthèse suivante est le fruit de l'interprétation d'un seul auteur (StephaneL35). Aussi, n'hésitez pas à vous référer aux sources mentionnées.

Phase 1 :[modifier | modifier le wikicode]

Le débat est initié sur le forum avec pour point de départ la règle qui permet qu'un citoyen puisse se présenter aux élections législatives sur n'importe quelle circonscription à condition de ne se présenter qu'une seule fois sur tout le territoire. En octobre, un autre sujet évoque la date du tirage au sort en avril. Sans que l'on puisse sourcer l'idée, elle emporte une forme d'adhésion.

La constitution, elle, stipule que les députés sont investis d’un mandat national. Donc, bien qu’élus dans une circonscription, chacun représente la Nation toute entière.

Dans la circonscription, ce sont les groupes locaux qui font campagne.

Ainsi on peut considérer le tirage au sort selon différentes modalités dont :

L'attachement à la circonscription :

Avantages :

  • Meilleure connaissance des spécificités du territoire
  • Meilleur ancrage local (familial, amical, associatif, ...)
  • Favorise la projection (d'autant plus si le nom du candidat a des consonances locales)

Inconvénients :

  • Porte ouverte au clientélisme
  • Porte ouverte à l'entrisme
  • Inégalité probable de traitement des territoires du fait de différences sociologiques
  • Pression supplémentaire sur le candidat sélectionné

Le niveau d'organisation :

National :

Avantages :

  • Réduction des coûts si mutualisation
  • décorrélation / dépersonnalisation possible du volontaire et de sa circonscription

Inconvénients :

  • remise en cause de la légitimité du candidat sélectionné (voir le témoignage d'Alice)
  • risque lié à la centralisation du collectif
  • Impose aux volontaires le coût du transport (mais aussi la disponibilité temporelle, familiale, ...) en cas de présence physique requise en un seul lieu

Local :

Avantages :

  • liens favorisés / émancipation citoyenne encouragée
  • facilités pour le volontaire en terme de démarches et de coût

Inconvénients :

  • Augmentation des coûts par rapport à un tirage mutualisé
  • traitement préférentiel des circonscriptions par les volontaires augmentant les possibilités d'entrisme
  • cas critique, si une circonscription a 0 ou un seul candidat

Modalités d'organisation :

Tout au long du débat, plusieurs solutions ont été évoquées, procéder à un tirage unique centralisé (Paris, Strasbourg, ... ), dans chaque circonscription ou par Internet. Chacune présentant ses avantages spécifiques.

Témoignage de Bernard, suite aux législatives partielles de 2016 :

"

Du tirage au sort local ou national...

À Strasbourg, le tirage au sort physique local a été attendu et très suivi par les médias locaux qui ont vécu leur petit Podemos. Ils auraient d'ailleurs bien aimé le suivre ne fois élu à l'assemblée. Néanmoins, je ne suis pas sûr que ça marcherait une deuxième fois.

Un tirage au sort national relayé en local par un événement physique original aurait selon moi le même impact médiatique et aurait l'avantage de cumuler retombées médias nationales et locales.

Cet événement du tirage au sort devra inclure immédiatement l'affectation des candidats.

De l'affectation des candidats...

A Strasbourg, le tirage au sort avait désigné un candidat qui n'habitait pas officiellement dans la circonscription mais qui était bien présent physiquement. Il a fait partie intégrante de l'équipe locale et a répondu à la soif des journalistes malgré ses efforts pour l'empêcher. Le gros des retombées média n'était toutefois pas lie à sa personne. Donc pas d'avantage spécifique côté média.

Pour l'équipe locale, c'était sympa de l'avoir avec mais ce n'est pas nécessaire non plus.

Pour le candidat, je pense qu'il a bien vécu l'esprit d'équipe mais la pression médiatique a été très dur à vivre pendant et encore aujourd'hui.

De plus, la banalisation du candidat nous a d'autant plus permis de donner tout le sens du collectif et de faire comprendre cela aux médias et aux électeurs.

Enfin, je constate que sur les 16 candidats, seuls 6 sont restés actifs. Je vois les autres parfois réagir sur FB mais sans plus. Cela ne veut pas dire qu'ils ne font rien d'autres mais je n'en ai pas connaissance.

Mon avis : le candidat ne doit pas habiter la circo mais doit pouvoir y aller en moins d'une heure de voiture (vu de province) afin de vivre l'aventure quand il souhaite. Idéalement, il devrait être candidat dans une circo voisine tout en étant actif en tant que contributeur sur sa circo locale pour un autre candidat.

"

Phase 2 :[modifier | modifier le wikicode]

La position est ainsi résumée par Manuel_Gard sur le forum :

  • Enjeux liés à l'éthique (ADN de #MAVOIX)
    • Enjeux liés à l'animation et la communication
    • Enjeux liés à la mise en œuvre
  • Enjeux liés à l'animation et la communication
    • visibilité nationale du temps fort que sera le tirage au sort
    • animations en circo par les groupes locaux
    • facilité de compréhension de la procédure pour le plus grand nombre
  • Enjeux liés à la mise en œuvre
    • ce que l'on a le droit légalement de faire ou pas
    • localisation d'un tirage au sort national
    • déplacements des personnes (ex. des circos Français à l'étranger)
    • modalités et ordre du tirage (comprenant notamment parité, circos, titulaires, suppléant)

Et Sly rappelle les conditions suivantes :

  • volontariat
  • formation (MOOC)
  • parité (pour une raison de représentativité simple)
  • tirage au sort contrôlé par huissier (par transparence)
  • horizontalité
  • indépendance des citoyens et des groupes locaux

Lors de la rencontre globale des 3 et 4 décembre à Paris, la date du samedi 6 mai est alors évoquée car elle correspond au temps de silence médiatique imposé à l'occasion des élections présidentielles tout en capitalisant sur l'engouement suscité par la politique à cette même occasion.

A ces considérations viendront s'ajouter les questions de choix du lieu, la scénographie, la communication, ...

La méthodologie retenue consiste alors à tirer le genre du candidat puis d'affecter au suppléant le genre complémentaire et d'inverser, une fois sur deux, pour les binômes suivants. Les circonscriptions sont tirées dans l’ordre de la numérotation du Ministère de l’Intérieur.

Pendant cette globale, on évoque aussi les engagements des volontaires :

  • faire campagne dans la circo la plus proche de son domicile ;
  • être conscient·e qu'il/elle se rendra 1 ou 2 fois dans la circo où son nom a été tiré au sort pour déposer sa candidature en semaine, et impossibilité légale de se faire représenter par quelqu'un d'autre ;
  • être présent sur le lieu du tirage au sort national

Phase 3 :[modifier | modifier le wikicode]

Les discussions précédentes verront émerger des propositions alternatives ou des considérations nouvelles.

  • impliquer les volontaires dans le mouvement
  • gérer le désistement des candidat·es tiré·es au sort (liste d'attente)
  • trouver un lieu pour 1 000 personnes (au lieu de 50 lieux pour 20 personnes) en cas de mutualisation
  • considérer les dépenses financières individuelles engendrées pour venir sur le lieu du TAS
  • répartir les candidats de façon raisonnée ou leur permettre de les échanger
  • tirage au sort national et synchronisé des députés et de leur circonscription et tirage au sort local du suppléant

Durant ces échanges, la liberté laissée aux groupes locaux a été ré-affirmée. Les enseignements de la campagne des législatives partielles de Strasbourg sont venus enrichir le débat, notamment lors d'une réunion des groupes locaux et des arguments en faveur du tirage au sort national ont été rappelés :

  • Les femmes sembleraient questionner davantage leur légitimité quand elles se présentent sur leur circonscription (voir l'intervention de Tielpi sur le forum)
  • Un tirage au sort national accueillerait plus de candidat et pourrait être plus "représentatif" qu'un tirage local
  • Un tirage au sort national a plus de chance de diluer des candidatures opportunistes

Phase 4 :[modifier | modifier le wikicode]

Suite à la rencontre globale des 28 et 29 janvier à la Rochelle, la discussion continue.

On retiendra que le tirage au sort des titulaires et suppléants n'est pas effectué séparément comme il avait pu être proposé et que on continue à tirer au sort les noms des candidat·es pour constituer une liste de réserve en cas de désistement. Le fait de tirer tous les noms permet à tous de vérifier que la procédure est correcte.

La date du 6 mai est également confirmée ainsi que le choix de la capitale (toujours en cas de tirage au sort national). Il est d'ailleurs, à nouveau précisé (comme sur le forum) que : "si un groupe local veut faire un tirage au sort local, il sera totalement autonome et libre de le faire (dans le respect de l'ADN #MAVOIX) et ne sera donc pas concerné par les notes ci-dessus".

La simulation pour une estimation de 1 000 volontaires est évaluée à, au moins, 4 heures de procédure, sous surveillance d'un agent assermenté.

Le but de la réflexion est réaffirmé : "Ainsi constitué, le tirage au sort sera un moyen de sortir de la personnification. Ce sera un moment fédérateur et inédit dans l'histoire de la démocratie."

Parmi les objections notées, on peut ajouter l'absence de prise en compte d'une proximité du candidat entre son habitation et sa circonscription à 2 niveaux d'objections. La date du 6 mai ne laisse que 6 jours au candidat pour s'organiser dans le but de se rendre dans sa circo. Enfin l'obligation de présence à Paris entraine une perte de lien local et des dépenses supplémentaires pour les volontaires sans certitude d'être remboursés.

Sur le forum Sulian, donnera cette explication : "Tous les contributeurs et contributrices de #MAVOIX sont bénévoles et accordent temps, énergie et économies à la réalisation de l'expérimentation. Il est logique que celles et ceux qui vont bénéficier très directement de leur travail si elles et ils sont élu.e.s, apportent leur contribution. Co-construire #MAVOIX c'est accorder du temps à sa citoyenneté et oui cela a un coût. Le TAS (= tirage au sort) est annoncé suffisamment à l'avance pour s'organiser et lever les barrières logistiques : co-voiturage, hébergement chez l'habitant... Nous ferons notre maximum pour faciliter des bourses d'hébergement et co-voiturage. Personne ne sera laissé sur le carreau pour des raisons financières, mais c'est au candidat de faire le maximum pour se prendre en charge. C'est sa part de responsabilité. Les blabla cars et autres aident à se déplacer facilement. On s'entraide, on trouve ensemble des solutions.

De plus, le TAS national sera un événement inédit dans l'histoire de la démocratie et nous espérons un moment fort et émouvant de #MAVOIX. Il est nécessaire de faciliter la création de liens réels entre les candidat.e.s tiré.e.s au sort et les membres des équipes locales qui pourront venir".

Phase 5 :[modifier | modifier le wikicode]

Le 9 février, le sujet est rappelé en lien avec l'appel à candidature lors du temps d'échange des groupes locaux. L'accent est mis sur l'importance de la présence des candidats à Paris.

Comme le démontre la réponse de Michael sur le forum, le sujet d'un candidat local dans un tirage au sort local reste une option.

Cependant, la période du 1er février (sujet sur le forum) jusqu'au 10 voit apparaître des dissensions (sujet principal sur le forum) dans les échanges et conduit à un autre débat différent sur le forum. A noter qu'au fur et à mesure de l'avancée du débat, la question est relayée dans les groupes locaux, sur le wiki, le rétroplanning est mis à jour ainsi que le document "#MAVOIX en campagne".

En effet, le débat n'étant pas centralisé, il peut arriver que de simples propositions se transforment en base de réflexion actée alors même que le collectif n'a pas d'information sur la représentativité de celles-ci. Toan l'exprime sur le forum : "des décisions prises lors des globales ne sont pas suffisamment affichées comme actées, ce qui peut laisser penser que ces questions sont encore ouvertes. Comment y remédier ?

  • les décisions attendues devraient figurer explicitement dans l'ordre du jour des globales
  • Nous devrions faire un effort pour diffuser les décisions prises lors de ces weekend (voir lors de tout événement collectif comme les réunions locales)

L'emballement de cette discussion passionnée met aussi en lumière le manque de modératrice/ modérateur sur notre forum". Un groupe de travail est créé pour préparer l'événement et un framapad reprenant différents points est co-rédigé. On note les propositions selon 3 instances :

  1. Ces points n'ont pas été débattus ou résolus : Sulian : Avoir 1 ou 2 contenants pour mettre les noms des candidat·es Grognard : Affecter les circonscriptions de manière naïve ou égalitaire
  2. Ces points ont été débattus mais j'exprime ici ce qui me gêne : Grognard : On pourra avoir d'un côté un TAS national à Paris et de l'autre des TAS locaux, avec des modalités différentes.
  3. Ces points ont été débattus mais j'aimerais les soumettre à nouveau à débats : Grognard : Exclure des volontaires, vraiment ?! (ndlr : tendre vers un traitement équitable des candidatures plutôt qu'un traitement égalitaire) Evy : Le lieu et l'obligation d'y réunir les candidats

Phase 6 :[modifier | modifier le wikicode]

Sur le forum, le sujet de discussion est clos.

Dans un second temps, le groupe de travail (Team TAS) prend le relai et ouvre un framapad pour recenser les idées d'animation à Paris ou en local.

Les modalités du tirage au sort semblent alors être les suivantes : (d'après le HackMD de la Team Logistique)

  • Le tirage au sort national sera effectué à Paris
  • présences obligatoires des candidats
  • tirage supervisé par un officier assermenté : huissier ou notaire
  • utilisation de 2 urnes transparentes
  • 2 étapes : 1 candidat et 1 suppléant par circo, respect de la parité Homme / Femme
  • 3ème étape : tous les noms sont tirés mais sans affectation : par transparence et pour constituer une liste d'attente

Concrétisation pratique :[modifier | modifier le wikicode]

Le collectif transpose alors de la théorie à la pratique et travaille le sujet lors de la globale de mars à Béziers.

En parallèle, la question est suivie dans quasiment toutes les réunions d'échanges du jeudi soir (ou temps d'échanges des groupes locaux).

Une équipe de validation des candidatures est mise en place.

Le 7 mars, sur le forum, Pauline, volontaire au TAS, repose la question de l'ordre du tirage et du nombre d'urne.

Le 6 avril, certains groupes locaux s'interrogent sur les animations locales à mettre en place mais aucun ne remet en cause le tirage au sort national qui devient donc de fait unique et centralisé.

L'organisation générale est détaillée le 20 avril lors du temps d'échanges aux groupes locaux.

Le lieu change et impose ainsi un nouveau rythme. Le 4 mai, il occupe une grande partie du hangout. Le 11 mai, on en parle encore pour clore le budget.

Pour la partie administrative, un dossier est constitué et sera à remplir par les candidat.e.s tiré.e.s au sort et les mandataires financiers.

Un tirage au sort inédit :[modifier | modifier le wikicode]

Le 6 mai 2017, le collectif #MAVOIX a procédé au plus grand tirage au sort ouvert pour une élection uninominale depuis la Grèce antique.

86 femmes et hommes ont été désigné·es candidat·es aux législatives de 2017, titulaires et suppléant·es dans 43 circonscriptions.

Au 3 mai :

  • 505 volontaires au TAS étaient validés (39.4% de femmes (199) et 60.6% d'hommes (306))
  • 379 avec extrait de casier judiciaire valide (soit 75%)
  • 9 n'étaient pas en ligne pour des problèmes en cours de traitement (en attente de pièce d'identité valide, témoignage éloigné de l'ADN #MAVOIX)
  • des candidatures avaient été retirées mais sans savoir combien, peut être une 12aine (pour raison d'indisponibilité le 6 mai le plus souvent)

Témoignage du collectif :[modifier | modifier le wikicode]

En plein ciel, sur la Terrasse du Toit de la Cité de la Mode et du Design, #MAVOIX a pris son envol pour les législatives de 2017.

Des centaines et centaines de femmes et des hommes qui ne se connaissaient pas, sont venus de toute la France, de toutes les origines, de tous les milieux, en train, en co-voiturage, en avion, allant vers l’inconnu. Elles et ils se sont levé·ees pour s’émanciper et offrir à chaque française et à chaque français qui le souhaiteraient la capacité de décider des lois pendant 5 ans.

Faits rares et uniques en politique : de la joie et de la générosité, des centaines de contributrices et contributeurs ont préparé, animé, organisé cette journée pour laquelle ils et elles n’étaient pas candidat·es, dédié·es entièrement au service de toutes celles et tous ceux qui se sont porté·es volontaires pour devenir les premier·es élu·es d’un genre nouveau, des relais stricts des décisions de tou·te·s les citoyen·ne·s.

Chacune et chacun a assuré avec brio son poste : le ménage, la mise en place, l’accueil du public, la décoration, les panneaux, la livraison des affiches, l’expo photo, l’émargement des candidat·es, le live stream, l’animation, la présentation de tous les collectifs locaux, l’administration, la régie, le chapeau pour co-financer cette journée, c’est fou avec 100% de bénévoles d’avoir réussi ce tirage au sort d’une ampleur inégalée.

Parmi plus de mille curieus·es, ou d’autres passionné·es de démocratie, d’engagement au service de la cité, ami·es de route, familles, ce sont 304 femmes et hommes qui ont été au bout de leur candidature et ont déposé personnellement leur bulletin dans l’urne du tirage au sort.

Témoignage d'Alice :[modifier | modifier le wikicode]

Sur le forum

"

J’ai découvert #MAVOIX lors des élections de Strasbourg, j’ai alors mobilisé mes contacts alsaciens qui ont fait partie des heureux votants #MAVOIX puis comme 30000 pers je suis restée "amis" facebook mais inactive.
Quand ma déprime politique était trop forte je venais à quelques réunions #MAVOIX à Paris, j’ai découvert les visages, les discours, les méthodes… j’y ai pas cru au début, je cherchais le moindre prétexte pour ne pas adhérer, pour ne pas m’impliquer sans doute. Mais j’y repensais et j’y revenais et j’ai finalement décidé d’être moi aussi de ceux et celles que nous attendions.
J’ai candidaté au TAS, comme en engagement personnel et j’ai été tirée au sort.

Le premier jour, j’avais un peu honte, encore et toujours ce problème de légitimité.
Les jours suivants ont été confus, un peu comme un saut dans le vide, trop d’émotion, de nouveauté, j’y pensais tout le temps. Je repassais en boucle : les fondamentaux, les méthodes , les posts, les comptes Facebook, le code électoral …
Après j’ai découvert la circo où je suis candidate, et je me suis dit : merde ces cons, ils sont trop forts, ils sont à fond et ils vont arriver à me faire élire ! Alors là, j’ai commencé à flipper …
Ensuite il m’a fallu un peu de temps pour comprendre comment je pouvais interagir avec ma circo de proximité, j’étais un peu paumée, mais motivée et avec l’inspiration du collectif je me suis libérée pour participer à cette œuvre collective. Sans la pression de bien faire, de faire mieux, confiante que le chemin est plus beau que la destination, ce qui est tellement à l’opposé du monde du travail dans lequel j’évolue.

Voilà un peu par quoi je suis passée, l’impact est profond en moi, plus constructeur de mon émancipation, il me rappelle le plaisir infini de rencontrer les autres, de partager et de construire ensemble..
Depuis que je suis candidate à la députation ( j’adore ce mot ! ) et surtout contributrice #MAVOIX je suis également plus curieuse, plus insolente, plus motivée, Simone de Beauvoir et autre livres révolutionnaires ont remplacés les livres d’enfant sur ma table de chevet.
Je voulais partager ce témoignage pour vous remercier !

MERCI A TOUS LE COLLECTIF ET VIVEMENT QU’ON FASSE UN BBQ A L’ASSEMBLEE

"

Résultats :[modifier | modifier le wikicode]

Accéder au procès verbal du tirage au sort sous l'égide de Maître Scheid, notaire.

Vidéo du tirage au sort du 6 mai 2017

Information complémentaire : Liste des 43 circos pour les législatives 2017